Mes Cupcakes, Mes Craquettes... Et moi !

Un peu de cuisine, quelques tranches de vie...

19 septembre 2010

Maman, pourquoi t'es triste ?

Parce que ça va faire 4 ans.
4 ans que chaque jour, son absence me pèse. Moins avec le temps, bien sûr. On s'y fait... Un peu.
4 ans que je n'ai pas embrassé ses joues moelleuses, où les doux baisers atterrissaient comme dans un nuage de coton.
4 ans que je me demande s'il serait fier de celle que je suis devenue. Pas sûre...
4 ans que chaque jour, je me dis : "Tiens, il faut que je demande à..." et que je m'arrête net. Soufflée. Non, zut... Pourtant, j'aurais bien aimé avoir son avis, savoir ce qu'il en pensait. Bon, tant pis...

4 ans que je la vois vivre sans vivre vraiment, tu lui manques, tu sais. Tellement...
4 ans que je t'imagine, fou d'amour pour elles. Elles t'auraient fait marcher sur la tête. Je me souviens, petite, lorsque vous me parliez de mes 2 grand-pères que je n'ai pas connus... "S'ils avaient pu, ils t'auraient portée sur le bout de leur nez !
-Ah oui ??" Yeux écarquillés, petit rire d'enfant. Puis, parce que je ne perds jamais le Nord : "Et ils m'auraient acheté plein de Barbie, aussi ?"
4 ans que je me demande si tu savais avec quelle force je t'aimais. Je crois que oui. Quand même, j'aurais dû te le dire mieux et plus souvent... C'est un peu tard, maintenant.

Do not stare at my grave and weep
I am not there, I do not sleep
I am a thousand winds that blow
I am a diamond glintse of snow
I am the sunlight on ripened grain
I am the gentle automn's rain
Do not stand at my grave and cry
I am not there, I did not die.

Mary Elizabeth Frye.


pa

Posté par Les 3 C à 02:13 - Life, oh life ! - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

    Tu sais, ton Papa, il vit à travers toi et je peux te dire qu'il est sacrément présent.

    C'est tellement beau, la façon dont tu en parles, dont tu l'aimes.

    Je suis certaine qu'il est fier de toi, et il a de quoi.

    Plein de pensées ma belle et plein de courage...

    ps : 02h13 ??? T'es sérieuse ? Lol !

    Posté par Delphiiine, 19 septembre 2010 à 08:18
  • C'est triste et touchant...

    Posté par Fanny, 19 septembre 2010 à 20:29
  • on s'y fait .. un peu... mais pourtant on ne s'y fera jamais.. parce que les années passent.. et qu'on continue à faire le décompte... et puis arrivera même le jour ou on aura passé plus d'années SANS qu'AVEC, ce jour là, c'est un couteau de plus planté dans le coeur alors que justement, ça fait tellement longtemps... toutes ces choses qu'on a pas dites, qu'on ne dira jamais... mais je suis sure qu'il serait SUPER fier de toi, même si je ne l'ai connu qu'un an, je sais à quel point il etait fou de sa fille..

    Posté par mimi, 20 septembre 2010 à 11:47
  • C'est très touchant et on sent bien combien tu l'aimes. Il le savait, c'est sûr.

    Posté par iaorana2007, 20 septembre 2010 à 11:52
  • Des mots qui touchent, et qui rappellent qu'il ne faut pas attendre pour dire tous les jours à ceux qu'on aime qu'on les aime...(même si je suis sûre qu'il le savait, entre un papa et une fille, pas besoin de mots, depuis le début c'est au delà..)

    Posté par MAMANBUL, 20 septembre 2010 à 21:10
  • c est un bien tendre post hommage !!!dédié a tout ceux qui sont loin de nos yeux mais toujours dans nos coeurs.... moi c est ma grand mère qui me manque depuis trois ans ....
    bisous

    Posté par haud, 20 septembre 2010 à 22:13
  • Oui

    Bonjour,

    C'est un magnifique poème.
    Cela me fait penser à ce film dimanche soir, docteur Patch (je suis bon public) et à ce moment merveilleux où il aperçoit un papillon qui vient se poser sur lui, et où il comprend que le monde est plein de sa bien aimée disparue.

    M.S

    Posté par M.S, 21 septembre 2010 à 10:43
  • Je t'envie....
    Pour moi, mon père, une douleur si grande.
    Toujours vivant, pas de relation entre nous.

    Posté par Christiane, 24 septembre 2010 à 23:58
  • les mots que l'on ne dit pas .... Avec mes parents, les choses ne se disent pas. Comme si les mots faisaient peur. Je sais qu'on s'aime, mais ce n'est pas formulé,par excès de pudeur. Je n'ai pas voulu ça avec mes filles. Même si mon éducation m'a donné beaucoup de retenue, je leur dis que je les aime.La vie est si courte et j'ignore où je serai demain.

    Posté par crissou, 25 septembre 2010 à 07:41
  • Une douce pensée pour toi....

    Posté par So, 25 septembre 2010 à 20:50
  • belle(s) pensée(s)… je m'y retrouve.
    Heureuse de découvrir ton blog, très agréable à lire et regarder alors j'y reviendrais, forcément

    Posté par margot, 06 octobre 2010 à 18:40
  • pffff, chuis fatiguée reviendrAI donc…

    Posté par margot, 06 octobre 2010 à 18:41

Poster un commentaire